Dispositif de tutorat SPSE

Publié le 30 novembre 2011 Mis à jour le 22 octobre 2015

Depuis 2005 et pour répondre aux exigences du Plan Licence, un dispositif de tutorat offre aux étudiants de Licence de psychologie un espace d'échange, d'entraide, un prolongement du cours, un suivi plus personnalisé. Mais comment s'organise et fonctionne ce tutorat ? Qui mieux que les successives responsables de ce dispositif pourrait nous en présenter le fonctionnement ? Nous avons interrogé Corinne Mazé et Christine Brucker à ce sujet.


Corinne Mazé et Christine Brucker, successivement responsables du dispositif de tutorat de Licence de psychologie à l'UFR SPSE, ont accepté de répondre à quelques questions et de nous présenter ce dispositif :

- Vous proposez un dispositif de tutorat en licence de psychologie. Depuis quand ce dispositif existe-t-il et en quoi consiste-t-il ?
 
Depuis l'année universitaire 2005/2006, l'UFR SPSE en collaboration avec le service COMETE a mis en place un dispositif de "mise en ligne" des enseignements magistraux de 1ère année de Psychologie consultables en ligne sous des formes différentes selon la sous-discipline : conférences orales, polycopiés, Power Point, et accompagnés de documents complémentaires : plans de cours, bibliographies, schémas, graphiques.... Il ne s'agit en aucun cas de remplacer la participation en présentiel des cours mais de permettre aux étudiants soit de se préparer à suivre le cours soit de le retravailler à l'issue de celui-ci.
 
En nous appuyant sur l'expérience de COMETE concernant l'enseignement à distance, et pour maximiser les chances de réussite de ce dispositif , il nous a semblé indispensable d'organiser en parallèle un lieu d'aide et de suivi plus individualisé des étudiants sous forme de forums, spécifiques à chaque cours d'amphi, animés par des tuteurs de niveau Master minimum dont le cursus en psychologie correspondait à la discipline concernée.
 
Un suivi plus intense est proposé sur les forums en période d'examens afin de permettre aux étudiants de se préparer au mieux et d'avoir réponse aux questions qui les préoccupent avant l'examen (aussi diverses soient-elles et par expérience de ces quelques années elles sont nombreuses en cette période de pré examens). Des permanences en ligne sont également prévues en période de post examen.


- Qu'est-ce qui a motivé la mise en place d'un tel dispositif au département de psychologie ?
 
Le département de psychologie compte nombre d'étudiants et ce dispositif permet d'accueillir tous les étudiants inscrits désireux, à un moment ou à un autre, d'approfondir leurs connaissances et de réparer leurs lacunes, d'obtenir du soutien de leurs camarades pendant leurs révisions et de profiter de l'expérience d'un étudiant chevronné qui peut les guider.

Par ailleurs, les études de psychologie, entre autre pour les 1ères années, ont un contenu inconnu et surprenant pour les étudiants, mal préparés aux exigences scientifiques (statistiques, biologie et neurosciences, démarche expérimentale ...). La présence du dispositif est également un moyen de soutien efficace aux étudiants qui acceptent de fournir l'effort nécessaire pour se remettre à niveau.


- Quel est le rôle des tuteurs ?
 
Les tuteurs ont pour tâches de :
  • répondre en ligne aux questions des étudiants concernant les cours ; si les tuteurs ne possèdent pas ou mal les réponses, ils en référent à l'enseignant responsable du cours ;
  • proposer des synthèses, plans, illustrations, glossaires du cours ... à la demande des enseignants ou à leur initiative mais sous la responsabilité de ces enseignants ;
  • élaborer des évaluations (et leurs corrigés) sous forme de questions ouvertes ou de QCM pour permettre l'auto-évaluation des étudiants et/ou la préparation aux examens ;
  • commenter les corrections des épreuves de fin de semestre.


 
- Pourquoi être passé d'un tutorat en présentiel à un tutorat en ligne ?
 
Seuls quelques rares étudiants avaient l'habitude de s'inscrire au tutorat en présentiel et il s'agissait bien souvent d'étudiants qui avaient davantage besoin d'être rassurés sur les attentes des enseignants et/ou sur leurs propres interprétations des cours que de soutien concernant la compréhension des enseignements. Progressivement, les tutorats en présentiel avaient tendance à se déserter en cours d'année.


- Qu'est-ce qui a changé dans les actions / tâches des tuteurs, leur rapport aux étudiants, le comportement des étudiants ?
 
Tuteurs et étudiants doivent être acteurs et ne doivent pas attendre passivement les questions des étudiants pour les uns ou les réponses à leurs questions ponctuelles pour les autres. Les échanges ont lieu en ligne et chacun doit être acteur sur le forum de manière à susciter l'intérêt et la réflexion pour appréhender les contenus des cours. Il n'y a plus d'obligation de présence à un instant T mais chacun est libre de s'organiser et d'intervenir au moment le plus opportun (pour les étudiants). Les tuteurs font preuve d'imagination pour trouver du matériel pédagogique susceptible de piquer l'intérêt des étudiants et les amener à s'interroger sur le contenu des cours bien avant l'échéance du partiel. Cet exercice est très formateur pour les futurs potentiels enseignants chercheurs de demain.


- Quels types d'outils utilisez-vous actuellement dans ce dispositif de tutorat en ligne ?
Les outils mis à votre disposition sur la plateforme répondent-ils à aux besoins des utilisateurs (tuteurs / enseignants / étudiants) ?
 
Les enseignants déposent des documents pédagogiques sur la plate forme dédiée à leur enseignement (audios, vidéos, ppt, word, contenant des informations ou des exercices...).
 
Les tuteurs utilisent des liens, déposent des documents, déposent des exercices sous forme de questions ouvertes ou de QCM...
 
Cours-en-ligne semble fournir une multitude de possibilités (notamment corrections en ligne mais aussi d'autres fonctions non utilisées pour l'instant pour le dispositif tel qu'il fonctionne actuellement) avec des projets de développement dans les années à venir.


- Avez-vous eu des retours de la part des étudiants ? Savez-vous comment ils perçoivent ce dispositif ? Le jugent-ils utile ? En sont-ils satisfaits ?

Nous menons, cette année une étude de satisfaction du dispositif du tutorat pédagogique en ligne afin de répondre à cette interrogation. L'étude porte sur la perception des étudiants de première année (bien que le dispositif concerne l'ensemble de la licence). Nous envisageons de procéder à une comparaison des résultats de l'enquête avec celle menée l'année de la mise en place du dispositif et qui ne touchait, à l'époque, que la première année du département de psychologie.

[voir le tableau récapitulatif des réponses à cette enquête dans l'encadré]


- Et du point de vue des tuteurs et des enseignants ?

En plus du rapport de tutorat rendu à la fin de chaque permanence, chaque tuteur doit remettre en fin de semestre un rapport global pour l'ensemble du semestre. Les remarques sont assez consensuelles. Le tutorat apporte satisfaction aux tuteurs qui trouvent le dispositif très formateur pour eux-mêmes, ils se déclarent satisfaits des moyens qui leur sont donnés et des échanges avec les étudiants. Par contre ils regrettent que l'énergie passée à motiver les étudiants pour travailler en plus des cours présentiels ne trouve écho, bien souvent, qu'à proximité des examens. Beaucoup d'étudiants sont encore trop spectateurs du dispositif et pas assez acteurs : les étudiants ont tendance à lire les messages postés mais se laissent bien souvent porter par une poignée de leurs camarades qui accompagnés des tuteurs font vivre les forums.
 


- Conseilleriez-vous la mise en place d'un tel dispositif à des collègues d'autres disciplines / département / UFR ?

Nous conseillons régulièrement le dispositif à nos collègues, en réunions, dans les présentations du tutorat au moment des bilans ou lors de réunions COMETE. Nous nous heurtons toutefois bien souvent à des pratiques qui adoptent depuis longtemps un autre schéma et qui semble donner satisfaction aux collègues des autres disciplines. Notre cursus en première année de psychologie intègre des enseignements d'autres disciplines qui trouvent moins d'intérêt pour le moment à fonctionner avec ce type de dispositif qu'avec un tutorat en présentiel.
 

Mis à jour le 22 octobre 2015