Usages pédagogiques des QCM

Publié le 4 juillet 2012 Mis à jour le 2 septembre 2016

Les QCM constituent un outil pédagogique extrêmement riche, jusqu'ici mal connu et assez peu employé par les formateurs / professeurs. La méconnaissance des QCM est en effet à l'origine de nombreuses critiques émises à leur encontre. Critiques qui consistent souvent à faire des procès d'intention aux utilisateurs de cet outil, les accusant de vouloir en faire une panacée universelle.

Un grand nombre de logiciels permettent aujourd'hui de réaliser des exercices de types QUIZZ / QCM (questions à choix multiple, textes à trous, appariements, associations images/mots, tests de closure, etc.). Les QCM numérisés connaissent donc une réelle montée en puissance, d'autant plus que les outils pour les construire sont a priori simples d'emploi et efficaces.

Mais sommes-nous prêt à réaliser un bon QCM pour une évaluation ?

Un QCM, c'est quoi ? Quelles précautions faut-il prendre en compte lors de l'élaboration d'un QCM ? Quelles fonctions peuvent remplir les QCM ? En quoi les QCM peuvent-ils favoriser les apprentissages ? A quels types de courants pédagogiques se réfèrent-ils ? Quel est l'apport potentiel des TIC ? Quels types d'évaluations sont possibles avec les QCM ? Quels sont les intérêts et les limites pédagogiques des QCM ?

Par « questionnaire à choix multiple » nous désignons tout exercice dans lequel l'apprenant choisit la réponse à la question posée parmi une liste de propositions. Notons que ce type d'exercice est souvent considéré comme étant très guidé. Les QCM sont donc des questions à choix de réponse, cela signifie que l'apprenant n'a pas à concevoir sa propre réponse, mais se contente de choisir une possibilité de réponse parmi les alternatives proposées.

« En détaillant chacun des termes de question à choix multiple, Dieudonné Leclercq met en lumière le rapprochement entre la notion de choix et celle de dilemme. Solliciter l'apprenant par le biais d'un QCM, c'est en fait le mettre en position de dilemme, le confronter à des réponses auxquelles il n'aurait pas forcément pensé afin d'étayer sa réflexion. C'est par le biais de ce rapprochement que le QCM prend, selon nous, toute sa dimension didactique » (Duchiron, 2003).

S'interrogeant sur les origines et usages des QCM pour l'apprentissage et l'évaluation, Stéphane Bravard a réalisé un mémoire pour l'obtention d'un Master en Ingénierie des médias pour l'éducation à l'université de Poitiers, que nous vous invitons à consulter. Il s'intitule : Usages pédagogiques des QCM, Un guide pour la mise en place d'un questionnaire à choix multiples.


Cliquez ici pour consulter ou télécharger ce document.



Mis à jour le 02 septembre 2016